Turquie, terre de renaissance d’Emmanuel Adébayor

Ce billet à été lu 1 fois

Emmanuel Adébayor, tout heureux avec Istanbul Başakşehir

En Janvier 2017, après six mois sans club, Emmanuel Adébayor a atterri en Turquie à Istanbul Basaksehir, un club qui s’est fixé de grandes ambitions. A l’époque plusieurs consultants sportifs sont unanimes sur le fait que l’international togolais de 34 ans voulait simplement s’offrir une dernière destination avant une éventuelle retraite dorée. Mais comme à son habitude, « Manu » comme l’appelle ses proches a surpris tout son monde.

Emmanuel Adébayor n’est plus un joueur a présenté. Sa fiche technique parle pour lui. Monaco, Arsenal, Manchester City, Real Madrid sont entre autres les clubs européens qui ont vu l’attaquant formé au Sporting club de Lomé montrer toute l’entendue de son talent. Mais la trajectoire de la carrière d’Emmanuel Adébayor n’a pas été toujours rectiligne. Toutefois, le togolais arrive contre toute attente à se hisser là où très peu de personne l’attend. Encore une fois, le joueur qui a débuté sa carrière professionnelle au FC Metz, a su trouver les ressources nécessaires pour renaitre comme un sphinx. Cette fois, l’histoire s’écrit en Turquie.

Turquie, terre de renaissance

Ces dernières années, de nombreux joueurs africains ont opté pour la Süper Lig, le championnat turc de première division. Un championnat en pleine progression avec l’arrivée combinée de certains grands noms du football européen et des joueurs africains. Et cela a dû peser au moment où Adébayor a décidé de rallier Istanbul Başakşehir où il a signé un contrat de 18 mois. « J’étais en contact avec Beşiktas et Galatasaray, mais la proposition du Başakşehir m’a paru la plus intéressante. Le discours du staff de Başakşehir m’a davantage convaincu. Ils m’ont fait confiance. Ils m’ont dit ‘‘tu peux changer l’équipe, on se servira de ton nom pour faire venir d’autres grands joueurs’’. Après six mois en Afrique, je n’avais qu’une envie : jouer », expliquait l’international togolais au site de l’UEFA en Octobre 2017. Et l’attaquant de 34 ans a fait le bon choix.

En effet, arrivé en Turquie, certes après une Coupe d’Afrique des Nations où il a été performant, une incertitude planait la forme physique d’Emmanuel Adébayor. Le Togolais n’allait pas tarder pour mettre tout le monde d’accord.  En six mois passés dans le club stambouliote, l’ancien joueur d’Arsenal s’est montré convaincant avec sept buts inscrits en 16 rencontres. Son club a loupé la qualification en Ligue des Champions mais il a joué la Ligue Europa. Le géant togolais a signé un nouveau contrat qui le lie au club jusqu’en 2020.

Cette saison, le natif de Lomé a fait mieux pour rendre aux supporters et aux dirigeants d’Istanbul Basaksehir la confiance placée en lui. L’attaquant togolais s’est tout simplement éclaté. En 36 matchs toutes compétitions confondues cette saison, il a trouvé le chemin des filets à 17 reprises. Pour trouver les traces d’une telle performance d’Adébayor, il fallait remonter à la saison 2011-2012 où il a marqué 17 buts sous les couleurs des Spurs de Tottenham. Au terme du championnat, Istanbul Basaksehir a raté de peu le titre de champion en terminant à égalité de points avec Fenerbahce SK (72 pts) et à seulement trois petites unités du champion Galatasaray. Le club a assuré sa qualification pour la phase de groupe de l’Europa League.

Après des périodes difficiles, Emmanuel Adébayor retrouve le sourire en Turquie, la terre qui l’a vue renaitre de ses cendres.  « Je savoure l’instant, je profite », a confié le capitaine des Eperviers du Togo. Que cela continue…

 

Attachment