Verdict final !

Verdict final !

Ce billet à été lu 440 fois

Augustin Koffi AMEGA,

Augustin Koffi AMEGA,

Après les six (06) matches de poule disputés à l’occasion de ce tournoi de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), tous les observateurs s’accordent sur la justesse du verdict final; Aigles du Mali contre Lions de la Teranga. Les deux équipes sans toutefois être parvenues à survoler la compétition, ont cependant étalé plus de qualité collective, de solidité tactique et de maturité dans la gestion de leurs rencontres. Un cran dessous, le Burkina-Faso et le Niger  ont aussi fait fortes impressions et méritaient d’aller un peu plus loin. D’où sans doute, toute la pertinence de la suggestion en faveur de matches de demi-finales, qui donneraient un peu plus d’enjeu à cette merveilleuse initiative de révélation de jeunes talents.

De jeunes talents, la Côte d’Ivoire également en regorge elle aussi, tout autant d’ailleurs que la Guinée Bissau, le Bénin et bien entendu le Togo qui a fini dernier du tournoi tout en restant tout sauf ridicule. Pour l’essentiel, beaucoup de pays ne sont pas venus avec une ambition désillusion de remporter la coupe. Les préparatifs pour la CAN 2017 pour les uns et la CAN 2017 U20 pour les autres, ont été les principales préoccupations. N’en  déplaise  à ceux qui maugréent contre les trois défaites des Eperviers locaux, l’objectif  rationnel défini par le staff technique, c’est davantage  de voir ceux qui sont prêts  pour la priorité de l’heure, la CAN 2017.

On ne construit pas une équipe compétitive en moins d’une année, sans avoir préalablement des compétitions nationales, ni des équipes de jeunes aguerries à travers des compétitions continentales. Les pays qui comme le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso l’ont compris engrangent aujourd’hui les fruits. C’est plutôt bien d’observer que cette tendance est de plus en plus partagée. Car sans être une science exacte, le football n’est pas moins un domaine où la rationalité dans la planification est  une condition sine- qua-none d’évolution et donc  de réussite. La 7ème édition du Tournoi de l’UEMOA, vient une fois encore de le confirmer. Que ceux qui sont capables de le comprendre alors, s’apaisent et appellent au travail endurant et soutenu, depuis la base jusqu’au sommet.

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)