Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
 

Affaire de transferts frauduleux de joueurs : la FTF exprime son soutien à Claude Le Roy

Affaire de transferts frauduleux de joueurs : la FTF exprime son soutien à Claude Le Roy

Ce billet à été lu 1 469 fois

Le Col Guy Akpovy et Claude Le Roy

Le Col Guy Akpovy et Claude Le Roy

La Fédération Togolaise de Football (FTF) n’est pas restée insensible à l’épreuve que traverse le sélectionneur national Claude Le Roy, devant la justice en France. Ce samedi 18 juin 2016, le président de la FTF a personnellement exprimé son soutien au technicien français.

Le 13 juin dernier, le parquet du tribunal correctionnel de Strasbourg a requis une peine de deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis contre le sélectionneur national du Togo. Il est reproché à Claude le Roy, une complicité dans une affaire de transferts de joueurs présumés frauduleux à l’époque où il était manager général du Racing Club de Strasbourg.

Les faits remontent à la fin des années 1990 et aux débuts des années 2000 et mettent en lumière un mélange des genres entre activités de propriétaire du club et d’agent de joueurs, que la loi française oblige à séparer.

Légèreté blâmable

Le représentant du ministère public a pointé la « légèreté blâmable » de Claude Le Roy, lequel a pour sa part fait valoir sa mauvaise connaissance du cadre juridique des transferts. « On est dans un petit monde d’ultra-privilégiés brassant des centaines de milliers de francs. On est grisé, on en oublie qu’il y a un cadre », a déploré M. Hauger dans ses réquisitions.

Le procureur a cependant reconnu qu’il n’existe pas une preuve d’enrichissement personnel de Claude le Roy suite à ces transferts.

La FTF croit en l’intégrité de M. Le Roy

Ce samedi 18 juin, le président de la FTF Le Col Guy Akpovy a exprimé par téléphone son soutien au sélectionneur national, à qui il avait fait parvenir un message de soutien au nom du Comité Exécutif et de l’ensemble de la famille du football au Togo. « Nous connaissons ton attachement à l’éthique dans le football et sommes convaincus que tu sortiras avec ton honneur intacte  », a dit le Col Guy Akpovy à Claude Le Roy.

Touché par cette manifestation de solidarité de la part de ses employeurs, le technicien français s’est montré rassurant. « Le combat continue et nous poursuivrons le travail pour élever le football togolais le plus haut possible », a dit Claude Le Roy.

Les deux principaux présumés auteurs des faits poursuivis sont les agents sportifs, Gilbert Sau et Nicolas Geiger.

Le verdict dans cette affaire est attendu le 13 septembre 2016.

 

Attachment