Le Togo recrute l’expérimenté Claude Le Roy

Ce billet à été lu 964 fois

Claude Leroy-GlobalsportA deux journées de la fin des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017, le Togo a choisi un autre entraineur. Le contrat a été signé le mercredi 06 avril 2016.

C’est ne la personne du recordman des participations à la Coupe d’Afrique des Nations (8), le Français Claude Le Roy que les autorités togolaises ont choisi de placer leurs confiances. Tout est allé très vite. En 48 heures, un accord à l’amiable a été trouvé avec le Belge Tom Saintfiet, et Claude Le Roy a signé un contrat de 3 ans.

« Notre objectif en faisant signer un entraineur expérimenté comme Claude Le Roy, c’est de nous aider à faire progresser les joueurs locaux, à mettre en place une sélection locale compétitive en vue d’une qualification du Togo à la CAN -2019 », a déclaré le tout nouveau président de la Fédération Togolaise de Football (FTF) Guy Kossi AKPOVY.

Classé premier de sa poule à l’issue des deux premières journées, le Togo se retrouve à la 3ème place après les 3ème et 4ème journées disputées contre la Tunisie. Un déplacement décisif est prévu entre les 3,4 et 5 juin chez le leader de Groupe A, le Liberia. « Pour nous, une qualification à la CAN-2017 serait du bonus », clament à l’unissons le nouvel sélectionneur et le Col AKPOVY.

Cependant, tout se met en place pour disputer à fond, les deux journées restantes contre le Libéria en déplacement et Djibouti à Lomé. Ce mercredi 13 avril, Claude Le Roy rencontrera le capitaine des Eperviers du Togo Emmanuel Shéyi Adébayor en Angleterre.
Le Togo (7 pts) est en effet 3e de son groupe derrière la Tunisie (7 pts) et le Liberia (9 pts) à deux matches de la fin, avec un déplacement au Liberia début juin.

« Il faudrait un miracle pour se qualifier pour la CAN-2017, peut être comme meilleur 2e », a estimé le nouveau sélectionneur.

En Afrique, le Français a entraîné deux fois le Cameroun (entre 1985 et 1988 et en 1998) avec qui il a remporté une CAN (1988), le Sénégal, le Ghana, la RDC (deux fois) et le Congo avant de prendre en mains les Éperviers.

Attachment