Tom Saintfiet : « Mon rêve est de gagner la Can avec le Togo »

Tom Saintfiet : « Mon rêve est de gagner la Can avec le Togo »

Ce billet à été lu 980 fois

Tom Saintfiet, sélectionneur national des Éperviers du Togo

Tom Saintfiet, sélectionneur national des Éperviers du Togo

C’est un technicien belge un peu perturbé mais toujours déterminé que nous avons rencontré ce mercredi 24 février dans la soirée. Sur sa volonté de sanctionner certains joueurs comme sur sa supposée candidature au poste de sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun, Tom Saintfiet a livré sa version.

 Les sanctions, rumeurs ou réalité ?

Dès son entrée en fonction, le nouveau Comité exécutif de la Fédération Togolaise de Football (FTF) a rencontré le staff technique des Éperviers le lundi 22 février. Tom Saintfiet et Jean-Paul Abalo en ont profité pour présenter la situation à leurs nouveaux patrons. Entre autres questions soulevées, l’affaire d’actes d’indiscipline reprochés à certains joueurs à l’occasion des rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 contre l’Ouganda. En son temps, sous le Comité de normalisation (CN1), une journée de restitution sur cette double confrontation avait conclu à la nécessité de sanctionner certains de ces joueurs. Il s’agissait de Serge Akakpo, Alaixys Romao et les frères Ayité.

La même situation avait été également soumise au Comité de normalisation (CN2), mais jamais aucune décision n’a été prise et annoncée aux joueurs concernés, qui n’ont d’ailleurs jamais été écoutés sur les actes qui leur étaient reprochés. Mais à la présentation de la situation, les nouveaux membres du Comité exécutif qui ignoraient tout de cette affaire, ont été un peu surpris. La perspective de ne pas pouvoir compter sur certains cadres lors de la double confrontation contre la Tunisie en mars, a provoqué une panique généralisée.

Mais le nouveau président de la FTF a vite décidé que le compteur soit remis à zéro. Le Col Guy Kossi Akpovy a alors entrepris d’en discuter avec les joueurs. Son équipe tient aussi bien à la discipline qu’à la qualification des Eperviers pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2017), qui passe par de bons résultats contre la Tunisie le 25 mars à Monastir et le 29 mars à Lomé.

Evidemment, la presse s’est saisie de l’affaire. « Je n’ai jamais dit que je vais exclure les joueurs. Comme je l’ai fait avec les anciens bureaux, j’ai présenté la situation aux nouveaux dirigeants », se défend Tom Saintfiet. Heureusement, la situation a été clarifiée suite à une autre rencontre entre le Comité exécutif et le staff technique. La tendance indiq

Les membres de la liste "Nouel élan"

Les membres de la liste « Nouel élan »

uée par le Col Guy Kossi Akpovy a été confirmée et partagée par tous. « Tous les joueurs togolais en forme, sont éligibles contre la Tunisie, affirme désormais le technicien belge qui insiste cependant sur la nécessité « d’instaurer les conditions de discipline de groupe au sein du nid des Eperviers. Sans la discipline, nous ne pouvons rien faire», martèle le technicien belge qui se félicite des échanges avec les dirigeants de la FTF. « En huit jours nous avons eu trois rencontres pour préparer au mieux cette double confrontation », s’est-il félicité ajoutant qu’ « il n’y a aucune divergence entre lui et le Col. Akpovy ».

Sainfiet candidat au Cameroun ?

Sur le second volet des polémiques, le technicien belge s’est montré surpris par l’information selon laquelle, il a postulé à la succession de Volker Finke à la tête des Lions Indomptables du Cameroun. «J’ai lu comme vous cette information sur Internet. J’ai été surpris et ma première réaction, c’est que j’en ai parlé avec mon père », a indiqué le sélectionneur national. Tom Saintfiet qui confirme avoir des propositions depuis qu’il est à la tête des Éperviers du Togo, assure que son objectif est de gagner avec le Togo. Il tient à se faire un nom à la tête de la sélection togolaise.

« J’ai reçu des propositions de clubs et d’équipes nationales du Népal, du Bengladesh, du Tchad, de la Tunisie, du

Nigeria, de l’Egypte, de la Turquie…, mais à chaque fois je réponds que je suis sous contrat avec le Togo. Je veux qualifier le Togo pour la Coupe d’Afrique des Nations (Can 2017) et aller le plus loin possible, pourquoi pas, gagner la coupe avec le Togo », déclare Tom Saintfiet. Le technicien belge estime que la sélection togolaise est meilleure à celle du Burkina-Faso ou encore celle de la Zambie qui ont réussi à gagner la Coupe d’Afrique des nations.

 

Emmanuel Abébayor, l'attaquant vedette des Eperviers du Togo

Emmanuel Abébayor, l’attaquant vedette des Eperviers du Togo

Plus curieux encore, Tom Saintfiet dit ne pas connaitre l’agent camerounais Vincent de Paul Ewo, qui a déclaré avoir déposé sa candidature pour prendre la succession de Volker Finke « J’ai vu le nom, mais je ne connais pas cette personne, a répété plus d’une fois Tom Saintfiet, qui concède avoir été candidat au Cameroun en 2013 ». « Il parait que j’ai été candidat et mon nom a été retenu, je suis absolument surpris par cette information. Déjà en 2013, quand j’étais candidat, j’ai reçu un appel –d’une source médiatique internationale- m’informant que je suis retenu, mais le lendemain, c’est le nom de Volker Finke qui a été annoncé. Je suis absolument surpris par cette histoire », a-t-il ajouté.

Tom Saintfiet regrette que cette information ait pu être diffusée y compris dans la presse belge, sans qu’aucun

journaliste n’ait pris la peine de l’appeler pour vérifier. « Je suis ouvert à la presse », a-t-il tenu à rappeler, avant de revenir sur la rencontre contre la Tunisie, refusant même de répondre à une question sur le nombre de mois de salaires impayés que le Togo lui doit. En ce mois de février, Tom Saintfiet en est à son troisième mois d’impayés, selon nos informations. « C’est toujours un peu embêtant, mais je laisse cette partie aux dirigeants », s’est-il contenté de dire.

Le souhait des supporters des Éperviers, c’est que la sérénité regagne le nid des Éperviers pour que la qualification pour la Can2017 soit assurée à la suite de la double confrontation contre la Tunisie.

Attachment