Nid des Eperviers : Tom Saintfiet s’apprêtait à filer à l’anglaise

Nid des Eperviers : Tom Saintfiet s’apprêtait à filer à l’anglaise

Ce billet à été lu 1 370 fois

Tom Sainfiet en conférence de presse, après un mach des Eperviers du Togo

Tom Saintfiet en conférence de presse, après un mach des Éperviers du Togo

Alors qu’il s’entraînait avec des joueurs locaux, Tom Saintfiet aurait mandaté un agent camerounais pour prendre la succession de Volker Finke à la tête des Lions Indomptables du Cameroun.

Sous contrat avec la Fédération Togolaise de Football (FTF) jusqu’en 2017, Tom Saintfiet aurait postulé à la succession de l’Allemand Finke, à la tête des Lions Indomptables du Cameroun. Sa candidature aurait été posée par l’entremise de l’agent camerounais Vincent de Paul Ewo, qui a dénoncé « un braquage à la Fecafoot », suite au choix d’un autre Belge, à la place du sélectionneur national du Togo.

Le 18 février, l’information du choix de Tom Sainfiet pour prendre la tête des Lions Indomptables avait futé. Mais c’est finalement Hugo Broos, un autre technicien belge qui sera finalement retenu. Le dossier de Tom Saintfiet aurait mystérieusement disparu, après des instructions données par la Présidence de la République du Cameroun à la Fecafoot pour négocier avec les agents assermentés par le patron du staff technique des Eperviers du Togo.

L’information a été divulguée par le site Camer.be. Tout comme Tom Saintfiet, l’ancien sélectionneur national Didier Six également était candidat.

Il n’en faut pas plus pour que des supports parlent de tentative de sabotage des matches contre la Tunisie. Le technicien belge a  regroupé des joueurs locaux sur qui il compte pour remplacer trois ou quatre cadres de la sélection nationale contre la Tunisie les 25 mars à Monastir et le 29 à Lomé. Tom Saintfiet qui n’est pas sur la même longueur d’onde avec le nouveau patron de la FTF dans cette affaire, évoque l’indiscipline des joueurs concernés.

Le technicien belge va devoir s’expliquer devant ses employeurs sur ces informations qui circulent. La double confrontation contre la Tunisie est décisive pour une qualification à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017. Le Togo est actuel premier de sa poule. Mais le Liberia vainqueur de la Tunisie et du Djibouti revient en force dans la course à la qualification, alors que la Tunisie a intérêt à remporter la double confrontation face au Togo, pour garantir une chance d’être présente au Gabon.

Une victoire sur les deux matches contre la Tunisie, pourrait conforter la position des Éperviers qui iront ensuite au Liberia avant de finir à domicile avec une réception relativement facile du Djibouti.

 

Attachment