Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
 

FTF : La Fifa opte pour une courte transition

Ce billet à été lu 589 fois

Issa Hayatou, président par intérim de la FIFA

Issa Hayatou, président par intérim de la FIFA

Le Comité exécutif de la FIFA a décidé de la mise en place d’un nouveau comité à la Fédération togolaise de football (FTF). Une décision qui va dans le sens de la décision du gouvernement, de mettre un terme au mandat du Comité de normalisation présidé par Antoine Folly.

Le Comité exécutif de la FIFA a ainsi décidé «  d’établir un nouveau comité de normalisation pour la Fédération Togolaise de Football (FTF) afin d’assurer l’adoption des statuts et l’organisation d’élections d’ici au 20 février 2016 au plus tard ». C’est ce qu’on lit dans le communiqué sanctionnant la séance du jeudi 30 décembre 2015.

Privé d’un franc soutien du pouvoir politique et boudé par une écrasante majorité des présidents de clubs et de Ligues de Football, le Comité de normalisation mise en place en décembre 2014 par la FIFA, n’a pas pu faire aboutir son mandant en trois points :

-gérer les affaires courantes dont l’organisation des compétitions

-doter la FTF de nouveaux textes

-Organiser des élections

De sources concordantes, l’ancien président de l’Asko de Kara Bernard Walla, devrait bientôt être nommé par la FIFA, à la tête de ce nouveau comité de cinq membres. Sauf revirement de dernière minute, essentiellement, ceux qui ont animé le comité de réflexion chargé de tracer les grandes lignes des nouvelles orientations du football togolais et de proposer un projet de statut devraient composer la nouvelle équipe.

Démissionnaire du Comité de normalisation, l’ancien portier international Tommy Sylvestre devrait également faire partie du nouveau comité. Aucune information n’a été rendue publique sur la composition du nouveau comité. Toutefois, une source évoque une divergence dans la cooptation des membres.

Si la mise en place d’un nouveau comité était la principale exigence de certains acteurs du football, ces derniers souhaitaient également aller à un congrès électif sur la base des anciens textes. De nombreux préalables restent cependant à régler. Le soutien ferme de l’Etat à toute éventuelle composition reste cependant la conditionnalité pour un bon aboutissement de toute transition à la FTF.

Attachment