Tom Saintfiet cible 4 renforts pour les Eperviers du Togo

Ce billet à été lu 7 965 fois

 

Tom Saintfiet, sélectionneur du Togo

Tom Saintfiet, sélectionneur du Togo

 Victorieux en déplacement à Djibouti lors de la 2ème journée, le Togo occupe pour l’instant la première place du Groupe A, des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Mais le plus difficile reste à faire avec les quatre rencontres à venir. Pour se sortir d’affaire au détriment de la Tunisie et du Liberia, le sélectionneur togolais espère des renforts ainsi que des matches amicaux.

En mars 2016, sur sa lancée en vue d’arracher une qualification à la Can Gabon 2017, le Togo doit surmonter deux redoutables confrontations face à la Tunisie. Une double confrontation qui est loin de s’avérer décisive, d’autant que le Liberia qui s’est relancé avec une victoire face à la Tunisie, croisera les campons avec le plus faible du groupe, Djibouti. Un double probable succès des Leone Star sur les Requins rouge de Djibouti et un accrochage entre le Togo et la Tunisie, et le Liberia prendra la première place à l’issue de la 4ème journée, en attendant les deux dernières journées, avec un redoutable déplacement des Eperviers du Togo à Freetown.

De quoi souligner la complexité de l’équation au sein de ce groupe, où la Tunisie, le Liberia et

Peniel Mlapa

Peniel Mlapa

le Togo devront mettre tous les atouts de leur côté. Pour sa part, Tom Saintfiet espère quatre renforts et croise les doigts de se voir accorder au moins un match amical à l’occasion des journées Fifa d’octobre prochain. A défaut de compétitions au plan local, le technicien belge se tourne vers l’Allemagne et la France pour renforcer son effectif.

Enfin Mlapa dans le nid ?

Longtemps évoquée dans les cercles de la Fédération Togolaise de Football (FTF), la venue de l’attaquant PenielMlapa (24 ans), semble pouvoir aboutir. Selon des indiscrétions d’une source proche du technicien belge, l’actuel attaquant deVfl Bochum en D2 allemande aurait enfin dit oui à la FTF. « Il ne reste à accomplir que des formalités administratives, genre passeport et consorts », confie notre source. Mais une autre source également proche du dossier évoque une condition posée par l’entourage du joueur. Il s’agirait d’une garantie en cas de blessure. Les cas de Ludovic Assemoassa, blessé lors du mondial 2006 et Kodjovi Obilalé dans la fusillade de Cabinda en janvier 2010, ne laisseraient pas indifférents les parents du joueur.

Ilhas Bedou

Ilhas Bedou

Peniel Mlapa qui a évolué en sélections de jeunes allemandes jusqu’à la sélection Espoir, devrait aussi se plier aux formalités de changement de nationalité sportive, avant de pouvoir disputer un match officiel pour le Togo. Outre le natif de Lomé, la sélection nationale  devrait enregistrer l’arrivée du natif d’Aléjo, Karada Ilhas Bebou. Tom Sainfiet apprécie beaucoup le profil de ce jeune milieu offensif capable aussi d’évoluer au poste d’attaquant. IlhasBebou (21 ans) officie actuellement au sein de la formation de Fortuna Düsseldorf, en deuxième division allemande.

Sunu et Tolisso sondés

Outre l’Allemagne, Tom Saintfiet espère d’autres alternatives du côté de la France. Le

Corentin Tolisso

Corentin Tolisso

technicien belge pense sonder le milieu de terrain de l’Olympique de Lyon, Corentin Tolisso (21 ans) et le polyvalent ancien sociétaire d’Arsenal Gilles Sunu actuellement au SCO d’Angers en Ligue 1, française. Le fils de l’ancien international Sunu Mawuli n’a pas jusqu’ici accepté les invitations de la FTF. Gilles Sunu qui a évolué en sélections de jeunes françaises s’est arrêté au niveau de la sélection Espoir et semble ne pas pouvoir se faire une place en sélection fanion. Le joueur pourrait donc saisir la prochaine perche que lui tend la FTF.

         « Je vais discuter avec Corentin Tolisso », promet Tom Saintfiet. Mais tout indique que la piste du jeune lyonnais sera compliquée. En pleine progression en club, le jeune franco-togolais est régulièrement convoqué en sélection Espoir pour la France, où il compte 8 matches pour 2 buts.

 

Hypothétique match amical

Gilles Sunu

Gilles Sunu

Tout autant que des renforts, le technicien belge espère une meilleure préparation dans la perspective des rencontres à venir. « Aujourd’hui, on est content d’être premier du groupe mais le

plus difficile sera d’y rester(…). A nous de mieux nous préparer. Il y a aussi les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en novembre. Et pour cela, il y a en octobre deux dates FIFA. Pour le staff il est important de faire deux matchs », plaidait Tom Saintfiet lors de sa conférence de presse bilan sur la rencontre Djibouti –Togo.

« Il y a des possibilités notamment avec le Burkina Faso, l’Egypte, la Guinée équatoriale ou encore le Kosovo, mais tout revient à la fédération de décider en fonction des moyens », a dit le sélectionneur. Au niveau du Comité de normalisation, la réponse ne laisse aucun espoir de voir se dérouler même un match amical. « La FTF n’a pas les moyens, en plus nous avons déjà épuisé la ligne budgétaire réservée au football », explique Antoine Folly.

Au lendemain de la victoire sur Djibouti, le gouvernement qui a félicité les Eperviers dans un communiqué sanctionnant un Conseil des ministres, va-t-il faire diligence ?

Attachment

1 Comment

    • BIRREGAH

      15/10/2015

      Si les dirigeants au Togo étaient un peu respectueux envers le peuple,je pense qu’ils se démèneront pour faire de leur possible afin de mettre cette pauvre nation en évidence et être derrière leur équipe nationale en mettant tous les moyens nécessaires .Ils volent le pays depuis des décennies sans que personnes ne bronchent donc voilà ou en ai nos pauvres éperviers . Au lieu de voler le pays pour donner aux femmes ou construire des châteaux partout,je crois qu’il serait temps qu’ils pensent un peu à l’avenir du Togo .

Leave a Comment