Congrès électif à la FTF/ FIFA : Gabriel Améyi toujours en place

Ce billet à été lu 953 fois

Par le bais d’un courrier rendu publique ce mardi 04 octobre, la FIFA vient d’indiquer que l’actuel bureau de la FTF dirigé par Gabriel Améyi peut rester en place jusqu’à l’organisation du prochain congrès électif

Ce ne sont pas les présidents de clubs qui vont être ravis par cette décision de la FIFA. Ces derniers s’impatientaient de voir organiser un congrès électif afin de voir Gabriel Améyi, l’actuel locataire de la FTF rendre son tablier. Ils lui reprochent dans une lettre adressée à la FIFA, une gestion approximative et opaque de la faitière nationale du sport roi. A cet effet, ces présidents de clubs dont certains pour marquer leur mécontentement  ont boycotté la dernière journée du championnat de 1ère division, préconisaient la mise en place d’une administration provisoire à la tête de la FTF dès ce 04 novembre.

Et bien, ils devront encore attendre, du moins quelques semaines. La semaine dernière déjà, le congrès extraordinaire devant permettre la formation d’une Commission électorale, l’adoption d’un code électorale et la désignation des membres de la Commission de recours, a été reporté. La date du 06 décembre est évoquée. Au grand dam des responsables de clubs qui voient en cela des manœuvres de Gabriel Améyi pour se maintenir à son poste.

Un courrier de la FIFA daté de ce mardi 04 novembre vient de prolonger le bail du bureau sortant à la tête de la FTF.  « L’équipe actuelle restera aux affaires de la FTF et tout événement devant l’affecter (démission, vacance, etc.) devra être traité selon les statuts de la FTF », a indiqué Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA.

La FIFA s’est également prononcée sur le corps électoral  qui devra procéder au choix du prochain président de la FTF. « Les clubs n’ayant participé à aucune compétition de la FTF pendant une saison sportive n’aurait pas droit de vote. Dans notre entendement, seuls les clubs de 1ère et de 2ème  divisions ayant participé aux compétitions de la FTF et financées par la FIFA ces deux dernières années remplissent les conditions fixées par les statuts » indique le courrier. Sont donc de facto exclus, les clubs de Masseda, Tigre Noir Zéphyr qui se son retirés du championnat et ceux de 3ème division qui n’ont démarré la compétition qu’il y a deux mois.

La FIFA  souhaite que ces étapes soient franchies au plus vite pour qu’un nouveau bureau soit porté à la tête de la FTF.  Reste à savoir si Gabriel Améyi l’entende de cette oreille.