Nid des Eperviers du Togo : Les deux sujets du véto de Gabriel Améyi

Ce billet à été lu 1 039 fois

Gabriel Améyi

Gabriel Améyi

A une semaine du démarrage des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2015), le Togo reste le seul à n’avoir pas dévoilé la liste de ses joueurs convoqués pour les deux premières rencontres. Plus grave, la composition du staff technique de la sélection est  object d’une discorde entre Tchanilé Tchakala et Gabriel Améyi.

On attendait une conférence de presse du sélectionneur national au cours de laquelle, la liste des joueurs convoqués pour les rencontres des 1ère et 2ème journées des éliminatoires de la CAN 2015, devrait être dévoilée et défendue par le sélectionneur national face à la presse. Mais finalement, c’est au forceps que cette liste sera livrée sur la télévision nationale (TVT) par Tchanilé Tchakala ; sous haute surveillance de celle qui occupe le poste de secrétaire général de la Fédération  Togolaise de Football (FTF) Yvette Klusseh.

Si la principale satisfaction de cette sortie médiatique se résume à la confirmation de la présence du capitaine des Eperviers Shéyi Adébayor et de l’essentiel des cadres encore en activité, la qualification du milieu de terrain Mathieu Dossèvi pour le match du 05 septembre contre la Guinée, a suscité beaucoup de plaisir au sein des supporters des Eperviers du Togo.

Mais come on dit chez nous, l’histoire du football national c’est comme le caca du lézard, au bout, il y a toujours ce petit blanc qui le particularise.

En effet, à seulement cinq (05) jours du match de la 1ère journée contre la Guinée au Maroc, la composition du staff technique n’est toujours pas connue. Selon nos indiscrétions, cette situation qui était aussi la principale cause du retard de la publication de la liste des joueurs convoqués, est la conséquence d’une divergence entre Tchanilé Tchakala et Gabriel Améyi. Le président de la FTF veut imposer un adjoint en la personne d’Abraw Samer au sélectionneur qui propose un plus jeune que lui, Nutsudjin pour le poste.

La proposition du président de la FTF vise à s’assurer la voix de la Ligue de Tchamba, lors du prochain congrès électif à la FTF, prévue pour novembre 2014. Le technicien Abraw Samer, est originaire de Tchamba et sa candidature à la tête de la Ligue de Football de Tchamba, est aussi évoquée pour contrer celle de l’ancien président de Koroki Métété de Tchamba, Hamza Titikpina.

Dans la même logique, Gabriel Améyi se propose de nommer un officier supérieur des Forces Armées Togolaises (FAT), au poste de Manager général de la sélection nationale. Un poste dont le dirigeant de la Dynamique Togolaise (DYTO), n’a aucune disposition. « S’il voulait le nommer à un poste relatif à la sécurité sur les stades, j’aurais compris », fustige un membre de la FTF, qui regrette que des officiers des FAT également se mêlent ainsi à la bérézina au niveau de l’équipe fanion du football togolais.

Le seul souci de Gabriel Améyi dans cette manœuvre, c’est de s’adjuger le suffrage de DYTO dans la perspective de l’élection à la FTF.   A ce prix, la sérénité au niveau de la sélection nationale également semble être un second souci.

Leave a Comment

(required)

(required)